Les combattants préparent dans Ghouta orientale la provocation mettant en scène l’utilisation des armes chimiques, que les États-Unis pensent utiliser comme prétexte pour frapper sur Damas, a déclaré le chef de l’état-major général des forces armées russes, le général Valéry Guérasimov.

«Nous avons des informations fiables sur la préparation par des combattants d’une mise en scène de l’application d’armes chimiques par les forces gouvernementales contre la population civile», a cité RIA Novosti les propos du général russe.

Selon lui, dans Ghouta orientale, il y a des femmes, des vieux et des enfant, réunis pour faire semblants des victimes d’armes chimiques.

Selon lui, les militants des Casques blancs sont déjà sur place, ainsi que les équipes de tournage disposant de l’équipement approprié.

«Ceci est confirmé par la découverte d’un laboratoire pour la production d’armes chimiques, située dans la locacité d’Aftriss, libérée des terroristes. Selon les rapports, après la provocation, les États-Unis pensent accuser de l’application des armées chimiques les forces gouvernementales de Syrie, fournir à la communauté mondiale « les preuve » des décès de masse présumés de civils en raison de la faute du gouvernement syrien et l’Etat russe le soutenant, a ajouté le général.

En réponse, le côté américain a l’intention de frapper « contre les quartiers gouvernementaux de Damas ».

Etiquette: ; ;