L’Union européenne (UE) a décidé, lundi, de prolonger ses sanctions contre la Russie pour six mois supplémentaires.

L’UE avait imposé des sanctions à la Russie après la réunification de la Crimée et à cause de son « soutien aux séparatistes de Donbass ».

Dans son communiqué, le Conseil de l’Europe a indiqué que « les mesures punitives, qui incluent des restrictions de voyage et le gel des avoirs de 150 personnes et 38 entreprises, dureront encore six mois », notant que « l’évaluation de la situation ne signifie pas la modification les sanctions imposées au régime ».

Le communiqué a ajouté que « les raisons pour lesquelles ces personnes et entreprises ont été incluses à la liste des sanctions ont été mises à jour ».

Le communiqué de l’UE a également précisé que « les autres mesures punitives, prises dans le contexte de la crise ukrainienne, incluent des sanctions économiques visant des secteurs spécifiques de l’économie russe, et des mesures restrictives en réaction à l’annexion illégale de la péninsule ukrainienne de Crimée et la ville de Sébastopol ».

La ville de Sébastopol et la péninsule la Crimée appartenant jusqu’en 2014 à l’Ukraine, sont entrées en Russie le 16 mars 2014 à la suite d’un référendum dont l’Ukraine et ses partenaires occidentaux ne reconnaissent pas.

Etiquette: ; ; ; ;