A l’occasion de la Journée mondiale de la francophonie mardi 20 mars, Emmanuel Macron a présenté son programme pour soutenir l’usage de la langue française dans le monde. Le président français s’est exprimé à l’Académie française.

Quelques mois après le discours de Ouagadougou, fin novembre, où Emmanuel Macron avait déclaré que le « français sera la première langue d’Afrique », le président a donc jeté les bases de son programme pour le continent.

C’est à travers son aide publique au développement que la France va financer sa stratégie pour « une nouvelle francophonie ». Une stratégie qui vise en premier lieu à renforcer l’enseignement des bases du français à l’école.

« Il nous faut donc nous battre en investissant pour l’éducation, l’éducation des jeunes filles, en particulier en Afrique et tout particulièrement au Sahel. Nous nous battrons aussi pour la formation des maîtres avec le déploiement à tous les pays d’Afrique francophone du programme d’accompagnement des enseignants «  Apprendre « , la création d’un fonds aux ressources pédagogiques et le renforcement des actions bilatérales menées par nos ambassades », a déclaré Emmanuel Macron.

Le président nourrit également des ambitions dans le secteur universitaire, et souhaite soutenir le développement des grandes institutions françaises sur le continent : « Je souhaite aussi que nos établissements osent s’implanter hors de nos frontières et se regroupent dans des campus comme au Maroc, au Sénégal, demain en Tunisie avec la future université franco-tunisienne de l’Afrique et de la Méditerranée. Il s’agit de doubler dans ces formations le nombre d’élèves en 2022. »

Autre sujet évoqué : l’accueil des étudiants étrangers. Emmanuel Macron a notamment promis que leurs effectifs devraient doubler pour ceux qui viennent des pays émergents. Un plan de réforme des conditions de leur accueil sera présenté en 2019.

Etiquette: ; ;