Le candidat à la présidence du Monténégro et le dirigeant du parti « Vari Montenegro » Marco Milacic a déclaré que la question de l’adhésion « forcée » de son pays à l’OTAN n’est pas encore close.

« Pour moi, cette question ne fait que commencer », a déclaré Milachic. Il a dit qu’il se battrait pour de meilleures relations avec la Russie et la Serbie.

Quant à l’adhésion à l’OTAN, le politicien a rappelé qu’elle avait été adopté sans référendum exigé par l’opposition et les citoyens leurs de leurs rassemblements.

Rappelons que malgré les protestations en masse le Monténégro, a rejoint le bloc de l’Atlantique du Nord en 2016. Selon les sondages, plus de la moitié des citoyens étaient contre ce pas de la direction du pays.

Etiquette: ; ; ; ;