Un sommet germano-franco-ukrainien dédié au déploiement dans le Donbass d’un contingent de maintien de la paix de l’Onu serait prévu en mai à Aix-la-Chapelle, en Allemagne.

Franco Frattini, ancien chef de la diplomatie italienne, parle de cette rencontre au Format Normandie mais en l’absence de la Russie et des sanctions antirusses.

Il est parfaitement inutile de parler de la résolution de la crise en Ukraine en l’absence de la Russie, a déclaré l’ancien ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini dans une interview accordée en exclusivité à Sputnik.

«Je pense que ce serait un sommet parfaitement inutile, car la question ukrainienne doit se résoudre conformément aux Accords de Minsk qui prévoient la participation de la Russie. […] Il est inutile d’organiser des sommets sur la crise en Ukraine en l’absence de la Russie», a souligné l’interlocuteur de l’agence, dont le pays assure la présidence tournante de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) depuis le 1er janvier 2018.

Et de rappeler qu’une fois à la tête de l’OSCE, l’Italie avait fixé une série de priorités, dont le règlement de la situation en Ukraine et du conflit en Transnistrie.

«Nul n’ignore que ces dernières années, tous les gouvernements italiens étaient ouverts au dialogue stratégique et à la coopération avec la Russie, bien que notre pays fasse partie de l’Otan. Je pense que cela pourrait servir de gage pour la réussite de la présidence de l’Italie à l’OSCE», a poursuivi l’homme politique.

Il a dit par ailleurs vouloir que le nouveau gouvernement italien revoie sa position à l’égard de la Russie.

Etiquette: ; ;