Les services de sécurité allemands sont prudents, et restent très silencieux après le drame. Par contre, les médias ont déjà fait leurs conclusions. Les uns croient que c’était une attaques terroristes, les autres partagent l’avis de la police sur une pesonne psychiquement malade.

Etiquette: