La Commission électorale centrale du Monténégro a publié une liste de candidats admis le 28 mars, à l’élection présidentielle. Les citoyens de la République doivent élire parmi sept candidats. Dans le même temps, seulement deux candidats peuvent compter sur un puissant soutien de l’électorat.

Selon l’enquête du Centre monténégrin des droits de l’homme et la démocratie (CEDEM), deux favoris absolus de la courses sont : le candidat du Parti démocratique des socialistes (DPS), l’ex-président et ex-premier ministre, Milo Djukanovic, et l’espoir de l’opposition monténégrine, ex-député et ancien chef du parti « Monténégro positif » Mladen Boyanic.

La troisième dans le palmarès de la populairié est Dragina Vuksanovic, députée du Parti social-démocrate du Monténégro et la première femme candidate à l’élection présidentielle dans l’histoire du pays. Les candidats restants ne gagneront pas plus de 3% des voix, selon le CEDEM.

L’énorme écart de la popularité des candidats est due au fait que Djukanovic a occupé des postes importants du gouvernement depuis 1991, ainsi que cinq partis d’oppositions, qui occupent ensemble 33 sièges sur 81 au Parlement monocaméral de la République – skupcina, ont soutenu Bojanic.

Etiquette: ; ;