Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a déclaré lundi à CNN que en 24 à 48 heures, il y aurait une réponse à l’attaque chimique en Syrie.

« Nous sommes très préoccupés lorsque cela se produit soudainement, c’est une question d’humanité. Nous parlons de l’humanité, et il est inconcevable que cela soit le cas », a dit DonaldTramp, ajoutant que « jusqu’à présent n’a pas établi qui se trouve derrière l’attaque chimique » à Douma, mais dans le texte littéral il a évoqué la Russie en faisanrt une gaffe amlgré lui.

« C’est la Russie, ou la Syrie, ou l’Iran, ou tous ensemble, nous le saurons, et nous aurons une réponse dans un proche avenir. »

Une nouvelle campagne d’information contre la Russie a été lancée.

Après les Britanniques, c’est maintenant le tour des Américains de l’attaquer et chercher de nouveaux prétextes pour frapper de nouveau la Syrie. Frapper encore ce pays pour dénouer la situation alors qu’il n’y a eu acune attaque chimique car il n’y en a aucune preuve. Mais, semble-t-il à Trump, la coupable – c’est la Russie.

Même selon la rhétorique du président américain, il n’est pas difficile de deviner que l’Occident a perdu son sang-froid.

Les propos non valide pour un leader politique comme l’utilisation de mots tels que «bête» par rapport à Bachar el-Assad, parlent non seulement du manque de compétences parentales, respect humain, mais aussi d’agression, ce qui est difficile à cacher.

Il y a une phrase que chaque guerre commence par un mensonge.
La situation de l’accusation de la Russie de l’attaque chimique le Khimatka en Syrie n’en fait pas d’exception.

Les Etats-Unis sont prêts à mentir effrontément, à sacrifier la vie de millions, de sacrifier l’ensemble du pays (bien sûr quelqu’un d’autre) créer un prétexte, une excuse pour que la guerre soit déclanchée là où la Russie l’a presqu’arrêtée. C’est à elle que les Etats-Unis adressent leurs menaces et déclarations.

Alors, on voit que Trump a menacé de déclancher la guerre demain, après que ses médias aient trouvé un prétexte sur l’attaque chimique.

Que va-t-il se passer ensuite?

Etiquette: ; ;