Deux survivants de l’Holocauste et un ancien résistant anti-nazi polonais poursuivent en justice un éditeur ayant publié des livres à la gloire de Hitler, a annoncé aujourd’hui leur avocat, selon lequel il s’agit d’une première en Pologne.

La plainte avec constitution de partie civile contre Katmar, une maison d’édition de Gdansk, porte sur deux livres de propagande pronazie d’un collaborateur belge et officier SS Léon Degrelle, « Le Siècle de Hitler » volume I et II, et « Hitler Démocrate ».

Degrelle avait dirigé avant la guerre le parti d’extrême droite belge Rex, puis est devenu officier SS sous l’occupation et a été décoré par Hitler. « La promotion du nazisme et la négation de l’Holocauste sont un délit en Pologne et en théorie sont passibles de poursuites pénales, mais dans la pratique les parquets n’agissent pas efficacement dans la plupart des cas », a dit à l’AFP Wojciech Kozlowski, juriste du cabinet international Dentons, qui s’occupe du dossier à titre bénévole.

« C’est le premier cas de poursuites au civil de ce genre jamais lancées en Pologne », a-t-il ajouté, précisant que le procureur avait rejeté une plainte précédente contre Katmar, s’appuyant sur un article du code pénal interdisant le discours haineux. Une plainte avec constitution de partie civile ne laisse pas aux tribunaux la possibilité de l’écarter d’office. Les plaignants soutiennent que les livres de Degrelle sont de la propagande nazie plutôt que des documents historiques, en soulignant qu’ils ne contiennent pas d’introduction qui en préciserait le contexte.

Selon la plainte déposée vendredi à Varsovie, ces ouvrages blessent la dignité des plaignants, des personnes ayant souffert sous l’occupation allemande nazie en Pologne. La maison d’édition, qui fait paraître un vaste éventail de livres d’histoire, n’a pas répondu ce lundi à une demande de réaction de l’AFP.

Les plaignants, tous octogénaires et souhaitant garder leur anonymat, réclament l’arrêt de la distribution des livres de Degrelle, la publication d’excuses dans les médias polonais et le versement de quelque 9.500 euros à des oeuvres de charité. L’ancien résistant avait participé à l’Insurrection de Varsovie en 1944, tandis que les deux survivants de l’Holocauste ont été sauvés du ghetto de Varsovie alors qu’ils étaient enfants.

Etiquette: ; ;