Les soldats de la paix devraient désarmer les troupes des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et prendre le contrôle de la frontière.

Dans son interview à l’édition allemande Handelsblatt le président ukranien a parlé des différences entre les positions ukrainienne et russe sur la question de la nomination des soldats de la paix de l’ONU dans le Donbass.

« La Russie veut le déploiement des « casques bleus » le long de la ligne de contact, afin qu’ils n’interfèrent pas avec les forces d’occupation. C’est inacceptable. Plus tard, la Russie a convenu qu’ils travailleraient sur tout le territoire, mais, selon le plan russe, ils devraient accompagner uniquement les observateurs de la CMM de l’OSCE « , a déclaré Porochenko.

Selon lui, la version ukrainienne de l’introduction des forces de maintien de la paix présuppose le désarmement des armées des républiques populaires et la fermeture de leurs frontières avec la Russie.

« Nous voulons que les « casques bleus » désarment les groupes armés illégaux, défendent les résidents locaux et contrôlent la réception et le mouvement des équipements militaires. Et, bien sûr, ils doivent contrôler une partie de la frontière russo-ukrainienne, qui n’est temporairement pas sous le contrôle de l’Ukraine « , a expliqué le président ukrainien.

Dans le même temps, Porochenko a noté des progrès dans la question de l’introduction des soldats de la paix.

Etiquette: ; ; ;