Le Conseil des ministres de l’Union européenne a déclaré qu’il était choqué par la récente attaque chimique en Syrie et a exigé une enquête immédiate.

Les ministres des Affaires étrangères de l’UE se sont rencontrés à Luxembourg, lundi le 16 avril pour discuter de l’utilisation des armes chimiques en Syrie, a rapporté la « Pravda européenne ».

La déclaration commune adoptée lors de la réunion dit que le Conseil des ministres de l’UE exige une enquête indépendante immédiate de l’attaque chimique dans la ville de la Douma.

Le Conseil des ministres de l’UE a confirmé la position de l’UE selon laquelle l’utilisation d’armes chimiques est inacceptable, contrevient au droit international et peut présenter un crime de guerre ou un crime contre l’humanité. Les ministres insistent à ce que ces crimes ne puissent pas rester impunies.

Le Conseil rappelle que l’Union européenne est unie dans son soutien à l’interdiction et l’élimination totale des armes chimiques dans le monde et croit fermement que l’utilisation de toutes les armes chimiques, y compris l’utilisation de produits chimiques toxiques comme des armes, par des acteurs étatiques ou non étatiques, peu importe où et dans quelles conditions cette arme soit utilisée, est dégoûtante et doit être strictement condamnée.

Plus tôt, la Première ministre britannique Theresa May avait déclaré que la Fédération de Russie avait bloqué l’enquête sur les substances chimiques en Syrie.

Etiquette: ; ;