Un colonel français qui pilotait l’un des Rafale qui a bombardé la Syrie dans la nuit du 13 au 14 avril a accepté de répondre aux questions de France 2.

Le 14 avril, les cinq Rafale engagés dans l’opération militaire en Syrie rentrent groupés en sans dommage à leur base de Saint-Dizier (Haute-Marne)