Plus de 40 manifestants contre l’action des autorités françaises, qui s’est tenue samedi dans la ville de Montpellier, dans le sud du pays, sont placés en garde à vue, informe dimanche le portail FranceInfo.

 

La raison du mécontentement des citoyens a été due aux plusieurs événements de grande envergure qui se sont produits récemment dans le pays, y compris la réforme de l’éducation proposée par les autorités.
« La préfecture d’Héraud a déclaré que 43 personnes avaient été placées en garde à vue après une action de protestation contre le gouvernement qui s’est tenue hier à Montpellier », a indiqué le journal.

Auparavant, le maire de Montpellier, Philippe Sorel, avait écrit sur son compte Facebook qu’un procès sera intenté contre les hooligans qui ont ravagé les vitrines lors de la manifestation.

La manifestation, dans lequel, selon diverses estimations, deux millier de personnes, a eu lieu la veille à Montpellier. Il était accompagné d’affrontements avec la police et les pogroms.

RIA Novosti https://ria.ru/world/20180415/1518688002.html

Etiquette: ;