L’armée syrienne a commencé aujourd’hui à bombarder une enclave djihadiste au sud de Damas dans le but d’en reprendre le contrôle, a annoncé à Reuters un commandant d’une force militaire qui soutient le régime de Bachar al Assad.

Le commandant, qui a requis l’anonymat, a déclaré que l’opération visait l’Etat islamique et le Front al Nosra dans le camp de Yarmouk et dans le secteur voisin d’al Hadjar al Assouad. Ce secteur est beaucoup plus petit que la région de Ghouta orientale que les forces gouvernementales syriennes ont récemment récupérée lors d’une offensive soutenue par la Russie.

Selon le commandant, le pilonnage préparatoire de l’enclave djihadiste a commencé ce matin. Le gouvernement syrien veut aussi reprendre une autre enclave rebelle située au sud de Damas, dans le secteur de Beït Sahm, a ajouté le commandant. Mais cela se fera via un accord avec le gouvernement, par lequel les combattants partiront pour Idlib, zone tenue par les rebelles non loin de la frontière turque. « On est en train de constituer les listes de combattants qui monteront dans les autocars pour Idlib », a-t-il déclaré.