Quarante-trois personnes soupçonnées d’avoir pris part aux violences qui ont éclaté en marge du défilé du 1er-Mai ont vu leur garde à vue prolongées ce soir, a annoncé le parquet de Paris.

Cette prolongation des auditions pour une durée de 24 heures concerne 43 personnes – 38 majeurs et 5 mineurs – parmi la centaine qui se trouvaient en garde en vue depuis mardi. Quarante-neuf autres personnes ont en revanche été relâchées sans être poursuivies. Par ailleurs, deux majeurs et un mineur vont être déférés dans la soirée au palais de justice de Paris avant d’être présentés demain matin au parquet qui leur signifiera d’éventuelles suites judiciaires.

Rappelons qu’Emmanuel Macron, étant en visite en Australie a donné son estimations des événements : ”La journée du travail, c’est la journée des travailleurs, pas des casseurs ».

Etiquette: ; ;