Le politologue Nikola Mirkovic a écrit sur Facebook:

Il y a 4 ans … des nationalistes ukrainiens accompagnés de leurs amies Femen tuèrent 32 russophones d’Ukraine en brûlant la Maison des syndicats d’Odessa dans laquelle ils se trouvaient. Les assassins courent toujours.

Фото Nikola Mirkovic.

Une « femen » participant aux massacres de 2 mai 2018.

Фото Nikola Mirkovic.

Police réservée, silencieuese, à voire – complice de ceux qui ont massacré les gens paisibles.

Фото Nikola Mirkovic.

Jeune femme pleurant ses proches péris des mains de néo-nazis

 

 

 

Etiquette: ;