L’organisation des nationalistes ukrainiens (OUN, interdite en Russie) a demandé une procession à Kiev le 9 mai. Ceci est rapporté l’administration de la capitale ukrainienne, qui a enregistré un appel correspondant des radicaux. Leur campagne est prévue de 09h00 à 21h00, heure locale.

Le but de l’action est « la patrouille publique des rues pour empêcher l’action « Défilé des immortels » dans le centre de Kiev ».

Le chef de la police de Kiev, Andrey Krichtchenko, a déclaré que dans la capitale ukrainienne, le 9 mai, l’action « Défilé des immortels » est prévue, près de trois mille personnes y participeront.

Dans le même temps, Dmitry Korcthinsky, chef de l’organisation
nationaliste « Bratstvo » (Fraternité), interdite en Russie, a déclaré que l’action contre les participants du « Défilé des immortels » aura lieu. « Nous sommes en train d’initier l’action « Division immortelle » les 8 et 9 mai, avec les portraits de nos grands-pères et arrière-grands-pères de la division « Galichina », a écrit Kortchinsky.

Il est noter qu’en Ukraine, depuis 2015, il y a une loi « sur la condamnation des régimes totalitaires communiste et national-socialiste (nazi) en Ukraine et l’interdiction de la propagande de leurs symboles ». Depuis la même époque, le Jour de la Victoire, célébré le 9 mai, est appelé en Ukraine le Jour de la Victoire sur le Nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale.
Cependant, en Ukraine la loi n’est observée que dans la partie de l’interdiction du symbolisme communiste. Dans les années qui ont suivi le Maïdan, les Ukrainiens ont assisté à des processions aux flambeaux à l’occasion des anniversaires des collaborateurs nazis Bandera, Choukhevytch et d’autres. En Ukraine, il y a même la fête du défenseur de l’Etat, établi en la mémoire des colladoratuers des nazis – UPA (Armée d’insurrection ukrainienne).

Etiquette: ;