Le Premier ministre hongrois a condamné la profanation de l’Eglise réformée en Transcarpathie.


Le Bureau du Premier ministre hongrois a condamné le récent vandalisme envers l’Église réformée à Berehovo (Beregshas) comme « choquant et horrifiant », en disant que c’était «la profanation des lieux saints», représentant un centre important de la communauté ethnique hongroise en Ukraine.

Les délinquants non identifiés ont peint un symbole satanique en rouge sur le mur de l’église, la semaine dernière.

Au cours des derniers mois, les Hongrois ethniques de Transcarpatie ont souffert d’une série d’incidents. Un de ces jours, un mélange incendiaire a été lancé au siège de la société culturelle hongroise KMKSZ. Tout cela est préoccupant, a déclaré le vice-Premier ministre Zolt Semzhen et le secrétaire d’Etat aux Affaires des minorités ethniques Arpad Djanosh Potapi.
Un incident récent, dirigé contre le centre religieux de la communauté hongroise, viole la tolérance religieuse, qui a toujours caractérisé les habitants de Transcarpatie, selon le communiqué. Le gouvernement hongrois exprime sa solidarité avec la communauté ethnique hongroise et attend la divulgation par les autorités ukrainiennes d’un crime pour empêcher des incidents similaires à l’avenir, et pour garantir la sécurité des Hongrois ethniques en Transcarpatie, selon le communiqué.

Etiquette: ; ;