A l’approche du début de la campagne électorale, les politiciens pro-européens de la Moldavie ont commencé les compétitions, qui aime le plus la Moldavie «européenne» et ses valeurs démocratiques.

La cheffe du Parti de l’action et de la solidarité Maia Sabdu a invité aux débats le Premier ministre moldave Pavel Filip, pour répondre à ses citoyens si le pouvoir peut réaliser au moins six conditions qui puissent procurer la tenue libre et honnête des élections.

Le chef du Parti démocrate Vlad Plahotniuc a déclaré mardi le 8 mai, après la réunion hebdomadaire du parti qui a fait appel à ses collègues au Parlement une demande de créer un groupe de travail sur l’organisation des élections, il est possible de manière plus démocratique et transparente. Maia Sandu dit qu’elle ne souhaite pas faire partie de ce groupe.
«Nous ne sommes pas intéressés par un faux dialogue, mais nous voulons débattre spécifiques aux citoyens, et non sombre ou discussion avec les commentateurs qui interfèrent», dit Maia Sandu.
Il convient de souligner le fait que Sandu qui exige la transparence et l’équité des prochaines élections, le gouvernement et le chef de la majorité parlementaire, est, comme elle, un partisan actif de l’intégration européenne de la Moldavie et de relations difficiles avec la Russie.

Etiquette: ; ;