Dès le matin, en Irak, lors des premières élections législatives depuis la victoire sur l’Etat islamique, près de 24 millions d’électeurs ont été attendus dans les bureaux de votes, près de 900.000 policiers et soldats étant mobilisés.


Les machines électroniques, programmées pour s’arrêter à 18 heures, ont annoncé la fin du processus. Il faut dire qu’à la mi journée le taux de participation était très faible dans la plupart du pays .


 

Etiquette: ; ;