Les Etats-Unis ont officiellement inauguré cet après-midi à Jérusalem leur nouvelle ambassade en Israël, réalisant une promesse du président Donald Trump qui a de nouveau enflammé les passions et causé la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis 2014.

Для плеера требуется установить Flash Player

Une plaque et un sceau américain ont été dévoilés pour signifier officiellement l’ouverture de la mission, dans les locaux de ce qui était jusqu’alors le consulat américain.

Le président Donald Trump a assuré que les Etats-Unis restaient « pleinement » engagés dans la recherche d’un accord de paix durable entre Israéliens et Palestiniens, dans un message aux participants à l’inauguration à Jérusalem de l’ambassade américaine en Israël. « Notre plus grand espoir est celui de la paix. Les Etats-Unis restent pleinement engagés à faciliter un accord de paix durable », a-t-il dit dans un message vidéo.

Le gendre et conseiller de Donald Trump, Jared Kushner, s’est félicité du transfert de l’ambassade américaine, rappelant que les « États-Unis sont aux côtés d’Israël ». « Quand les Président Trump fait des promesses, il les tient » a-t-il déclaré. Et d’ajouter « Jérusalem est la capitale d’Israël ».

Le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou s’est répandu aujourd’hui en marques de gratitude envers le président Donald Trump, qui selon lui a « écrit l’Histoire » en transférant l’ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. « Ceci est un moment d’Histoire. Président Trump, en reconnaissant ce qui appartient à l’Histoire, vous avez écrit l’Histoire », a déclaré Benjamin Nétanyahou à la cérémonie d’inauguration de la mission diplomatique. Et de conclure que « Jérusalem a été et sera toujours la capitale de l’État juif ».

 

Etiquette: ; ;