Le bilan du massacre commis lundi par l’armée israélienne dans la Bande de Gaza s’est alourdi à 60 martyrs, a annoncé, mardi, le ministère palestinien de la Santé de Gaza.

Le ministère a en effet annoncé mardi la mort de deux personnes qui ont succombé à leurs blessures contractées lors de leur participation à la Marche du retour, près de la barrière de sécurité séparant la Bande de Gaza d’Israël.

Ashraf al-Qudra, porte-parole du ministère, a annoncé dans un communiqué que deux palestiniens ont succombé à leurs blessures. Il s’agit d’Omar Abu Foul (30 ans) et de l’enfant Talal Matar (16 ans).

Lundi, l’armée israélienne a perpétré un massacre contre les manifestants pacifiques à la frontière de la Bande de Gaza, où 60 personnes ont été tuées et plus de 2 770 autres blessées par des balles réelles, des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes.

Les manifestants protestaient contre le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem et commémoraient le 70ème anniversaire de la « Nakba » palestinienne.

En réponse au transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem et au massacre commis par Israël aux frontières de la Bande de Gaza, la Turquie a décrété un deuil national pendant trois jours. Ankara a également rappelé ses ambassadeurs à Washington et à Tel-Aviv pour consultation, et appelé à une réunion d’urgence de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), vendredi prochain.

L’Afrique du Sud a également rappelé son ambassadeur à Tel Aviv pour protester contre le massacre israélien.

Etiquette: ; ; ;