Le 15 mai, le Service de sécurité de l’Ukraine (SBU) a arrêté le chef de l’agence RIA Novosti-Ukraine Kirill Vyshinsky. Le bureau de l’agence de presse a été perquisitionné. Plus tard SBU est venu avec la perquisition au bureau de la chaîne de télévision RT.

A ce propos, la Fédération internationale des journalistes a rejoint les appels de l’Union des journalistes de Russie à libérer le chef de RIA Novosti-Ukraine Kirill Vyshinsky, détenu à Kiev.

« La Fédération internationale des journalistes et son syndicat affilié russe exigent la libération immédiate de Kirill Vyshinsky, journaliste de RIA Novosti-Ukraine », a déclaré l’organisation sur Facebook.

Le secrétaire de presse par intérim du président russe, Dmitri Peskov, a déclaré que la Russie prendrait des contre-mesures en réponse aux actions du SBU envers les médias russes, tout en agissant avec compétence et agressivité, protégeant les intérêts des journalistes.

Le représentant de l’OSCE pour la liberté des médias, Arlem Desire, a appelé les autorités ukrainiennes à abandonner les restrictions sur le travail des médias étrangers.

Etiquette: ;