La Russie lance une enquête contre le journaliste américain Tom Rogan qui, dans un récent article dans l’hebdomadaire américain Washington Examiner, a proposé à l’Ukraine de «faire sauter le pont de Crimée».

Le Comité d’enquête de la Fédération de Russie a ouvert une enquête criminelle contre Tom Rogan, journaliste américain, qui a publié un article intitulé «L’Ukraine devrait faire sauter le pont de Crimée de Poutine», qui appelle à détruire le pont de Crimée par des frappes aériennes, a déclaré Svetlana Petrenko, porte-parole du Comité.

D’après l’enquête, l’article contient «des signes d’appels publics à l’activité terroriste sur le territoire de la Fédération de Russie, c’est-à-dire incitant à commettre un crime» en vertu du Code pénal de la Fédération de Russie.

Une expertise psychologique et linguistique est prévue dans le cadre de l’enquête, des mesures visant à établir toutes les circonstances du crime ont été lancées.
En outre, une enquête préliminaire a été lancée à l’encontre du rédacteur en chef de l’hebdomadaire américain en ligne Washington Examiner à la suite de la publication de l’article de Tom Rogan, toujours selon Svetlana Petrenko.

Dans son texte, le journaliste américain s’est réjoui de l’idée que «l’Ukraine possédait des moyens pour lancer des tirs contre le pont de sorte que celui-ci soit au moins inutilisable». Il a estimé que du fait de sa longueur importante, les forces aériennes ukrainiennes pouvaient frapper le pont en minimisant les risques de faire des victimes parmi ceux qui l’empruntent.

Etiquette: ; ;