Les États-Unis d’Amérique exigent que la Russie retire ses troupes du territoire de l’Ossétie du Sud, a déclaré le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo lors d’une réunion avec le Premier ministre géorgien Guéorguy Kvirikashvili à Washington.

Le chef de la diplomatie américain croit que le territoire de l’Ossétie du Sud a subi l’invasion de la Russie il y a dix ans et « ces actions violent les normes internationales ».

Pompeo a ajouté qu’il soutenait l’intention de la Géorgie de rejoindre l’OTAN. Il a assuré que les Etats-Unis augmenteraient l’aide à ce pays, à la fois économique et de sécurité. À son tour, Guéorguy Kvirikashvili a noté que le soutien des États-Unis est très important pour la stabilité régionale.

Il faut rappeler que depuis août 2008, en vertu des accords entre la Fédération de Russie et de l’Ossétie du Sud, les troupes russes sont sur le territoire de l’Ossétie du Sud depuis le début son avec la Géorgie. En septembre de la même année, Tbilissi a rompu ses relations diplomatiques avec Moscou, ayant reconnu l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud.

Etiquette: ; ; ;