Le Koweït a officiellement demandé de reporter pour vendredi la session du Conseil de sécurité de l’ONU consacrée au vote sur son projet de résolution concernant la Palestine initialement prévue pour hier, jeudi, à New York.

Des sources diplomatiques ont déclaré à la presse sous le sceau de l’anonymat, que la mission du Koweït auprès des Nations Unies a présenté une demande officielle à la présidence du Conseil de sécurité des Nations unies (la mission polonaise, qui assure la présidence tournante du Conseil pour le mois de mai courant).

Dans le même contexte, le Bureau du porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, Stephane Dujarric, a déclaré à la radio interne du siège des Nations Unies, qu’il n’y aura aucune réunion du Conseil de sécurité jeudi soir.

Le projet de résolution du Koweït appelle à « l’examen de mesures visant à assurer la sécurité et la protection des civils palestiniens dans les territoires occupés, y compris dans la Bande de Gaza ».

En outre, il appelle le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres à présenter à ce sujet dans un délai de 30 jours un rapport aux membres du Conseil sur les propositions et moyens à mettre en œuvre.

L’adoption de la résolution exige l’approbation d’au moins 9 Etats membres du Conseil de sécurité de sur les 15 pays, à condition qu’aucun des cinq membres permanents, à savoir les Etats-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni et la France ne s’y oppose.

A noter que le représentant de Washington auprès des Nations Unies, Nikki Haley, avait déclaré jeudi que son pays avait l’intention d’utiliser son droit de veto contre le projet de résolution.

Dans une mesure contre le projet koweïtien, la Mission des États-Unis a à son tour distribué un projet de résolution condamnant les initiatives de Hamas et du Jihad islamique dans la ande de Gaza.

Etiquette: ; ;