Cet événement n’a pas été inclus dans la liste officielle de la célébration de la Journée internationale de la protection des enfants.

Un groupe restreint de personnes en savait. C’étaient les organisateuts et ceux qui partagent les mêmes idées.

Для плеера требуется установить Flash Player

Le premier soir de juin, quelques dizaines de personnes d’Odessa se sont rassemblées au terrain de Kulikovo pour exprimer leur volonté de lutter pour les droits des enfants et pour commémorer les tous petits citoyens de la Terre, devenus victimes des conflits. Les Odessites réunies sur le Terrain Lulikovo ont lancé dans le ciel des ballons blancs comme soutien aux enfants de la planète et comme signe de tristesse pour les enfants morts dans les conflits militaires, y compris ceux qui ont déjà été tués dans le Donbass.

Il faut noter que l’événement n’a été préparé par aucune organisation publique, bien qu’il en existe des dizaines, voire des centaines, à Odessa.

Aujourd’hui, des enfants meurent en Syrie, dans la bande de Gaza, mais pas une seule diaspora d’Odessa ne s’est élevée pour protester contre la politique américano-israélienne consistant à tuer des civils, en particulier des enfants.
Notons également que la plus petite fille qui est morte le 14 avril, lors du massacre de Gaza, avait 8 mois.

Les participants de l’événement n’ont pas beaucoup parlé. Leurs paroles ont été remplacées par les ballons blancs avec de petits lanternes à l’intérieur, qui se sont envolés dans le ciel. Ayant fait un tour autour du terrain Kulikov, les ballons sont montés au-dessus de la Maison des syndicat, celle où en mai 2014 les nationalistes ukrainiens ont tué des dizianes de personnes paisibles, qui voulaient le respects de leurs droits élémentaires…

Etiquette: ; ;