Vladimir Poutine a eu une conversation téléphonique avec son homologue ukrainien Piotr Porochenko, au cours de laquelle il a évoqué la nécessité de libérer sans délai les journalistes russes arrêtés en Ukraine, selon le service de presse du Kremlin.

Au cours de l’entretien qu’il a eu ce samedi avec son homologue ukrainien, Piotr Porochenko, le Président russe a indiqué qu’il était essentiel de libérer immédiatement les journalistes russes détenus en Ukraine, fait savoir le service de presse du Kremlin.

«Une attention particulière a été accordée aux questions à caractère humanitaire, y compris à un échange des personnes détenues. Vladimir Poutine a souligné que la libération immédiate des journalistes russes arrêtés en Ukraine était indispensable.»

D’après le Kremlin, «il a été convenu que des commissaires aux droits de l’Homme des deux pays visiteraient les citoyens russes détenus en Ukraine et les citoyens ukrainiens [détenus – réd.] en Russie».

Le 15 mai, plusieurs agents du Service de sécurité d’Ukraine (SBU) avaient fait irruption dans les locaux abritant l’agence de presse russe RIA Novosti Ukraine à Kiev. L’intervention du SBU est survenue quelques heures après l’arrestation de Kirill Vychinski, chef du site RIA Novosti Ukraine, qui a la double nationalité russe et ukrainienne, sous l’inculpation de haute trahison. Le 17 mai, le tribunal de la ville ukrainienne de Kherson a prononcé sa mise en détention provisoire de deux mois.

Le 18 mai, des dizaines de personnes, dont le directeur général de l’agence d’information internationale Rossiya Segodnya Dmitri Kisselev, la rédactrice en chef de Sputnik et de RT Margarita Simonian, ainsi que des journalistes russes et des sympathisants, se sont ressemblés devant l’ambassade d’Ukraine à Moscou pour soutenir Kirill Vychinski.

Le 23 avril dernier, le SBU a interpellé la chef du mouvement des Volontaires de la Victoire, Elena Odnovol, accusée également de haute trahison.

Etiquette: ; ;