Les hauts responsables de l’Iran, la Russie et la Turquie discuteront la semaine prochaine, à Genève de la formation du Comité constitutionnel syrien, a déclaré l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Syrie Staffan de Mistura, mercredi.

« L’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, a invité les représentants officiels de l’Iran, de la Russie et de la Turquie à se réunir les 18 et 19 juin 2018 pour discuter de la création d’un comité constitutionnel ». Il est noté que la participation d’autres pays est autorisée dans la discussion.

L’accord sur la formation du comité constitutionnel a été conclu sur les résultats du Congrès du dialogue national syrien tenu à Sotchi le 30 janvier. Cette structure devrait être engagée dans la préparation de propositions pour la constitution du pays. Les candidats à la commission ont été approuvés par 150 personnes : 100 d’entre eux – représentants du gouvernement et de l’opposition interne (modérée), 50 – candidats de l’opposition externe. Dans le même temps, M. Mistura a suggéré que le futur organe consultatif ne devrait pas inclure plus de 50 personnes.