Emmanuel Macron a prononcé jeudi à Quimper un nouveau type de discours, presqu’entièrement consacré à une seule région, la Bretagne, qu’il a appelée à garder « l’esprit de conquête », notamment maritime et agricole.


 

Au second jour de sa visite, le chef de l’Etat a prononcé une longue allocution, de plus d’une heure et demie, face à des centaines d’élus bretons rassemblés sur la principale place de Quimper, interdite au public.

Il leur a proposé un « pacte breton » afin de renforcer la décentralisation de cette « région exemplaire qui réussit ce qu’elle entreprend ». Voici un petit résumé du discours présidentiel.

« Un sujet dépassé ». Evoquant une Bretagne que certains « voudraient élargir jusqu’à l’estuaire de la Loire », Emmanuel Macron a été interrompu par une salve d’applaudissements et n’a pu reprendre la parole qu’après quelques dizaines de secondes. Il a alors repris la parole : « Ces sujets ont aujourd’hui dépassés dans une coopération entre les régions qui est exemplaire, par les projets, par la réalité du quotidien, par ce que cherchent vos concitoyens ».

Etiquette: ; ;