« Il y a trois impacts sur la porte à différents endroits », regrette Karl Pitel, boucher à Jouy-en-Josas (Yvelines).

Для плеера требуется установить Flash Player

Comme plusieurs autres enseignes, la vitrine de sa boucherie a subi un caillassage de la part de militants anti-viande. « Ce sont des extrémistes. Ils sont fous. Ils ont droit de ne pas manger de viande mais casser une vitrine, faire des tags, ça ne rime à rien »,lance une cliente.

Etiquette: ; ;