La Fédération internationale de football (FIFA) a émis un avertissement contre le footballeur croate Domagoj Vide pour son comportement anti-sportif contraire aux principes du « fair-play », dû à la vidéo provocatrice où il a prononcé le slogan bandériste «Gloire à l’Ukraine», note le service de presse de la FIFA.

Sur la vidéo parue dans les réseaux sociaux, les Croates, en particulier, crient «Gloire à l’Ukraine !» et «C’est pour l’Ukraine et le Dynamo».

«Nous pouvons confirmer que la Commission de Discipline de la FIFA a émis un avertissement pour ses déclarations vidéo à Domagoj Vide, parues après le match de la Coupe du Monde entre les équipes nationales de la Russie et de la Croatie», a déclaré un représentant de la FIFA.

Le slogan Salut « Gloire à l’Ukraine » est utilisé par les nazis ukrainiens, y compris ceux qui participent aux meurtres des résidents du Donbass.

Il faut noter que, selon les règles de la FIFA, le thème de la politique est banni des championnats. La sanction minimale pour une provocation contre les supporters est une amende de 5 000 francs suisses, mais le contrevenant peut également être disqualifié pour deux matches.

Vida lui-même affirme que ses paroles n’avaient aucune connotation politique, et le cri de «gloire à l’Ukraine» aurait été consacré aux «amis» ukrainiens. Le Croate a été surpris que ses mots puissent offenser les Russes. Après avoir fait connaître l’incident, il insiste sur le fait qu’il aime la Russie et ses habitants, et la vidéo n’était qu’une blague.

Rappelons qu’en mars 2017, les ultras ukrainiens et croates se sont mis d’accord sur la non-agression utuelle pendant le match entre l’Ukraine et la Croatie dans le tournoi de qualification pour la Coupe du Monde 2018.

« La guerre dans les Balkans des années 90 et les événements de ces dernières années en Ukraine sont très similaires. C’est pourquoi le nombre de volontaires de Croatie, qui se battent actuellement dans l’est de l’Ukraine, est l’un des plus importants parmi les pays européens. Pour nous, les fans ukrainiens, les choses sont bien plus importantes que les confrontations subculturelles. Nous n’avons rien à « partager » avec les Croates », a déclaré l’appel des fans ukrainiens.

Selon Stevan Gayich, chercheur à l’Institut d’études européennes (Belgrade), le motif d’unification de cette alliance d’extrémistes est la haine envers les Russes et les Serbes.

A LIRE : La FIFA frappe trois joueurs suisses au portefeuille pour leur célébration de but pro-Kosovo

Etiquette: ; ; ; ;