L’ambassadeur des Etats-Unis, Richard Mills, estime que les récents changements politiques en Arménie aideront à développer le commerce et les investissements américains dans le pays du Caucase du Sud.

“Je suis convaincu que ce nouveau chapitre de l’histoire arménienne suscitera beaucoup d’intérêt de la part des hommes d’affaires américains – qu’ils soient ou non membres de la diaspora arménienne – dans leurs échanges commerciaux avec l’Arménie et leurs investissements en Arménie“, a déclaré M. Mills. Mercredi soir lors d’un événement festif à Erevan dédié au Jour de l’Indépendance américain Richard Mills a dit qu’il avait déjà été témoin de cet intérêt la semaine dernière à Washington où il a assisté au Smithsonian Folklife Festival, qui présente cette année la culture arménienne.

“Et j’ai appris de la part de la diaspora américaine et des hommes d’affaires américains de tous horizons qu’ils étaient très intéressés par l’Arménie si le nouveau gouvernement respectait ses engagements pour rendre cette société plus équitable, plus justes pour toutes les entreprises et s’ils peuvent éradiquer certains problèmes de corruption “, a-t-il déclaré. “Et je pense que les entreprises américaines s’intéressent à certains des secteurs clés sur lesquels le gouvernement se concentre également – technologie de l’information, agriculture, tourisme et énergie, en particulier. Donc, je suis convaincu que nous allons voir plus de commerce, plus d’investissements dans les années à venir. “

Dans son message de félicitations au président américain Donald Trump le 4 juillet, Nikol Pashinian, devenu Premier ministre arménien lors de la vague de manifestations antigouvernementales en avril-mai, s’est déclaré prêt à “renforcer et élargir“ les relations arméniennes avec les Etats-Unis. “Les nouvelles réalités politiques et sociales apparues après la révolution [en Arménie] nous permettent d’améliorer nos relations à un niveau qualitativement nouveau … Nous sommes prêts à tout faire pour renforcer et élargir nos relations bilatérales, basées sur des valeurs partagées, le respect mutuel et une atmosphère de confiance », a-t-il déclaré. Dans son message à Trump, le premier ministre de 43 ans a également salué l’aide massive apportée par les États-Unis à l’Arménie depuis l’indépendance.

Plus tôt, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo n’a pas exclu que la reprise de l’aide à l’Arménie soit prise en compte par la Millennium Challenge Corporation. L’Arménie a reçu 177 millions de dollars dans le cadre du programme Millennium Challenge Account (MCA) de Washington pour la réhabilitation de ses réseaux d’irrigation rurale il y a une dizaine d’années. Les États-Unis ont gelé l’aide de la MCA après une élection présidentielle contestée en 2008, suivie d’une répression sévère du gouvernement contre l’opposition arménienne. L’administration de l’ancien président Serge Sarkissian a tenté sans succès de rétablir l’éligibilité d’Erevan au régime d’aide au cours des années suivantes. Les responsables américains avaient déclaré, entre autres choses, qu’ils n’en faisaient pas assez pour lutter contre la corruption généralisée.

Répondant à la question du service arménien de RFE / RL sur les perspectives de reprise de l’assistance américaine dans le cadre du programme MCA, l’ambassadeur Mills a déclaré mercredi qu’il n’avait pas de “nouvelles“ à ce sujet. Mais il a ajouté : “La manière dont fonctionne la Millennium Challenge Corporation est que l’Arménie devra répondre à certains critères, atteindre des normes dans les domaines de la lutte contre la corruption, de la liberté politique et de la liberté des médias. Nous allons donc travailler avec le gouvernement pour les encourager, les aider à apporter des changements qui aideront l’Arménie à répondre à ces critères afin que l’année prochaine, lorsque la Millennium Challenge Corporation décidera des pactes, l’Arménie pourra être envisagée. “

“Je sais que le peuple arménien et le gouvernement arménien veulent faire ces changements. Ils veulent combattre la corruption, ils veulent en faire une société plus libre, une société plus juste, parce que c’est bon pour l’Arménie, pas seulement parce qu’elle pourrait obtenir un contrat du Millenium Challenge. C’est vraiment ce dont l’Arménie a besoin et c’est ce que j’ai entendu dire par le peuple arménien dans les rues il y a deux mois “, a conclu l’ambassadeur des Etats-Unis en Arménie.

Etiquette: ;