Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu a souligné, mercredi, à Bruxelles, qu’il est « inutile de débattre de l’acquisition par la Turquie du système russe S-400 », relevant qu’Ankara « prendra livraison du premier lot des batteries de ce système d’ici la fin de l’année prochaine ».

Cavusoglu faisait cette annonce dans une déclaration faite à un groupe de journalistes, mercredi, dans la capitale belge, Bruxelles.

« La Turquie demeure compréhensive à l’endroit des demandes d’éclaircissements de certains de ses alliés à l’OTAN au sujet de l’aspect technique du dispositif russe et du degré de son harmonie avec les systèmes en place au sein de l’OTAN », a lancé le chef de la diplomatie turque.

Et Cavusoglu de poursuivre : « Nous avions un besoin précieux à ce genre de systèmes et nous ne sommes pas parvenus à les assurer de la part de nos partenaires de l’OTAN, raison pour laquelle nous nous sommes dirigés à la Russie ».

« La Turquie est un Etat souverain et libre qui prend ses décisions de son propre chef », a-t-il martelé.

Cavusoglu a rejeté les allégations véhiculées par certaines parties, en vertu desquelles la Turquie s’éloigne de l’OTAN, relevant, à ce propos, qu’Ankara envisageait d’acquérir un système de défense aérienne auprès de ses partenaires de l’OTAN s’ils avaient accepté.

Etiquette: ; ; ; ;