«Nous soutenons pleinement les aspirations euroatlantiques de la Géorgie. Elle deviendra membre de l’Otan », a déclaré jeudi le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg, à l’issue de sa rencontre avec le président géorgien Guiorgui Margvelachvili à l’ouverture de la seconde journée du sommet de l’Otan.

L’Otan continuera à travailler avec la Géorgie en vue de son adhésion, a assuré M. Stoltenberg. Il s’est félicité des réformes entreprises par le pays et l’encourage à poursuivre en ce sens.

« L’Alliance soutient l’intégrité territoriale de la Géorgie à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues, y compris les régions d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud. Et nous vous félicitons pour votre engagement à respecter la ligne directrice de l’Otan qui consiste à consacrer 2% du PIB à la défense », a encore indiqué le secrétaire général.

 

De son côté, le leader géorgien s’est engagé à poursuivre les réformes en vue d’une adhésion à l’Otan. Il s’est également targué d’être l’un des plus gros contributeurs à la mission Resolute Support de l’Otan en Afghanistan. « Cette réunion est sans précédent pour mon pays. Nous allons débattre de l’avenir de la stabilité de mon pays et de l’Ukraine », a-t-il encore affirmé.

 

La Géorgie aspire à devenir membre de l’Otan depuis près de dix ans. En tant que partenaire de l’Alliance, elle contribue aux missions de l’Alliance en Afghanistan et en mer Noire.

Etiquette: ; ;