Le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou a déclaré aujourd’hui au président russe Vladimir Poutine que le président syrien Bachar al Assad n’avait rien à craindre d’Israël tout en demandant à Moscou de faire en sorte que les forces iraniennes quittent la Syrie, a dit un responsable israélien.

« Nous ne prendrons aucune initiative contre le régime d’Assad et vous, vous sortez les Iraniens », a poursuivi ce responsable, citant des propos tenus par Benjamin Netanyahu à l’adresse de Vladimir Poutine lors d’une rencontre entre les deux hommes à Moscou. Le premier ministre israélien a également dit au cours de cette rencontre que le pays s’opposerait à toute tentative de violation de ses frontières, que ce soit par terre ou par les airs.

Avec l’appui de ses alliés russes et iraniens, Bachar al Assad a réussi à inverser il y a quelques années le cours de la guerre civile qui fait rage dans le pays depuis sept ans, le régime ayant intensifié ces dernières semaines son offensive contre les enclaves encore détenues par les rebelles. Dans la journée, un proche conseiller de l’ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême de la Révolution iranienne, a salué mercredi la « relation stratégique » entre l’Iran et la Russie lors d’une visite à Moscou

Etiquette: ;