Trois civils ont été tués et neuf autres blessés dans un tir de mortier sur un marché très fréquenté, dans le sud-ouest du Yémen, a indiqué Médecins sans frontières (MSF) aujourd’hui.

L’ONG a indiqué sur Twitter que l’obus était tombé sur la ville de Taëz, près de la cité portuaire de Mokha, sur la mer Rouge, contrôlée par les rebelles Houthis.

MSF n’a pas précisé quand avait eu lieu le bombardement, ni qui en était responsable. Un conflit oppose depuis plusieurs années les Houthis, basés principalement dans le nord du Yémen et appuyés par l’Iran, au gouvernement du président Abd Raboo Mansour Hadi, soutenu par une large coalition militaire menée par l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis.

La guerre au Yémen, pays le plus pauvre de la péninsule arabique, a fait près de 10.000 morts, dont plus de 2 200 enfants, depuis le début de l’intervention de l’Arabie Saoudite et de ses alliés en 2015, provoquant « la pire crise humanitaire au monde » selon l’ONU.

Etiquette: ;