Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a loué aujourd’hui la « position ferme » de Donald Trump contre l’Iran à la suite de déclarations d’une rare virulence du président américain contre ce pays, a indiqué le bureau de M. Nétanyahou.

« Je veux rendre hommage à la position ferme exprimée hier par le président Trump et le secrétaire d’Etat Mike Pompeo contre l’agressivité du régime en Iran », a affirmé le premier ministre lors d’une réunion du cabinet. Israël considère l’Iran comme son ennemi numéro un.

Hier, M. Trump avait averti l’Iran dans un message sur Twitter d’une rare virulence. « NE MENACEZ PLUS JAMAIS LES ÉTATS-UNIS OU VOUS ALLEZ SUBIR DES CONSÉQUENCES TELLES QUE PEU AU COURS DE L’HISTOIRE EN ONT CONNUES AUPARAVANT », avait-il écrit dans un message adressé nommément au président iranien Hassan Rohani. Peu avant, M. Rohani avait conseillé au président américain de « ne pas jouer avec la queue du lion » et avait prévenu qu’un conflit avec l’Iran serait la « mère de toutes les guerres ».

M. Nétanyahou n’a cessé d’exiger ces derniers mois que l’Iran se retire de Syrie et ne s’y implante pas militairement. L’Iran et le mouvement chiite libanais du Hezbollah soutiennent le régime du président syrien Bachar al-Assad, également aidé par la Russie. Tout en veillant à ne pas être entraîné dans le conflit, Israël a frappé à plusieurs reprises le territoire syrien, notamment des convois d’armes destinées, selon lui, au Hezbollah.

Etiquette: ; ; ;