Le Site Web de Liberty Radio américaine «Crimea.Reality» créé spécialement pour le propagande contre la Crimée, a dénoncé l’ancien défenseur de Donetsk «Chakhter» et la sélection ukrainienne de Viatcheslav Chevtchouk, en disant qu’il se reposait dans le «la Crimée occupé».

Les propagandistes anti-Criméens ont photographié Chevtchouk sur la plage de l’hôtel « Yalta Intourist ». Le site américain en question a placé à la vidéo de la saison des vacances en Crimée, en soulignant la situation sur la péninsule sous l’ordre de leurs sponsors. Cet ordre est simple – de toutes les manières possibles noircir la péninsule et insister constamment sur le fait que tout était meilleur en Ukraine. Ainsi, la vidéo dit dit que, sous l’Ukraine, tout a été beaucoup moins cher, que le service dans les stations de Crimée est à présent pauvre, par exemple, qu’à Koktebel explosion sociale est possible, que dans la péninsule l’infrastructure reste ancienne.

Les auteurs des vidéos présenent l’un des soi-disant activistes Sergey Sardyko se plaint sans hésiter contre les violateurs du mode de son qui passent par bateau le long du littoral. Le militant appelle la police. Ensuite, montre le bâtiment, qui est enregistré en tant que bibliothèque, mais en fait, il est résidentiel.

Le spectateur voit les cadres des murs abîmés, des territoires abandonnés qui le sont devenus sous l’occupation bandériste, mais tout cela est présenté comme une station balnéaire dégradée après l’«annexion».

Показывают идиллическую картинку 2013 года и сегоднящнюю, когда оттуда «гоняют» диких туристов. Гвоздь репортажа – это отдых в Ялте футболиста Вячеслава Шевчука. «Крым.Реалии» выяснил даты пребывания футболиста в Ялте – с четвертого июня по третье июля. Они получены из собственных источников. Подобная информация конфиденциальна и разглашению не подлежит. Не исключено, что авторы опуса заполучили ее, заплатив что-то служащим гостиницы. Против Вячеслава Шевчука уже началась травля в соцсетях. Ему сейчас лучше покинуть «Щеневмерловку», иначе не избежать судьбы изменника родины.

L’une de ces « horreurs » est filmée dans le baie Tikhaya. On montre une image idyllique de 2013 et d’aujourd’hui, quand des touristes « sauvages » en sont chassés. Le clou du reportage est le repos à Yalta du footballeur Vyatcheslav Chevtchouk. « Crimea. Reality » a même découvert les dates du séjour du joueur de football à Yalta – du 4 juin au 3 juillet. Ils proviennent de leurs propres sources malgré le fait que cette information soit confidentielle et n’est pas à être divulguée. Il est très évident que les auterus de l’ouvrage les aient acquies en payant quelque sous au personnel de l’hôtel.

Le harcèlement contre Vyatcheslav Chevtchouk a déjà commencé dans les réseaux sociaux. Il est maintenant préférable pour lui de quitter l’Ukraine « n’est-pas-encore-morte » (les premiers mos de l’hymne ukranien), sinon il n’échappera pas au destin du traître dans sa patrie. Les réseaux sociaux appellent déjà Chevtchouk un traître et exhorte à interidre son entrée en Ukraine.

 

Etiquette: