Interdit en Russie, le Mejlis (soi-disant parlement du peuple du Crimée) a reçu 250 millions de dollars des Etats-Unis pour déstabiliser la situation de la péninsule, rapporte le correspondant du « PolitNavigator ».

Cela a été déclaré lors d’une conférence de presse à Simferopol, par le vice-président de l’organisation publique régionale « Kyrym Birligi » (« Unité de la Crimée ») Rustem Nimetullayev.

« Selon nos informations, l’année dernière, les structures du Mejlis ont reçu 250 millions de dollars des États-Unis pour faire bouger la Crimée. De l’autre côté, on ne dort pas. Toutes ces déclarations ne sont pas tout à fait venue notre propre esprit. L’argent est travaillé là-bas. C’est clair où vont ces camarades (« député » de Mejlis – réd.) : Toronto, USA, Londres. Parfois, ils visient en Turquie « , a déclaré Nimetullayev.

Toujours selon lui, en 2015, les États-Unis ont triplé le financement des organisations publiques tatares de Crimée en Turquie, rapporte le correspondant de «PolitNavigator».

« Mejlis surveille les réseaux sociaux. Dans les années 14 – 16 ans, il y a eu des cas où les gens étaient menacés pour avoir parlé en faveur de la Russie ou avoir participé à des élections « , a déclaré Nimetullayev.

Dans le même temps, le responsable estime que le Majlis n’affecte en réalité que 5 à 7% des Tatars de Crimée.

Etiquette: ; ;