L’ONU exhorte à punir les généraux du Myanmar pour le génocide des Rohingyas

Les Nations Unies ont appelé, lundi, à poursuivre les généraux de l’armée birmane devant la Cour pénale internationale (CPI) pour leurs crimes de génocide envers des musulmans de l’Etat d’Arakan.

La demande provenait d’une mission d’enquête de trois enquêteurs, opérant sous le mandat du Conseil des droits de l’Homme relevant de l’ONU.

La mission a indiqué qu’il faut juger les généraux de l’armée birmane au Myanmar pour le génocide commis à l’encontre des musulmans Rohingyas, a rapporté l’agence américaine Associated Press.

Elle a également appelé à enquêter sur les crimes contre l’Humanité et les crimes de guerre dans les états de Kachin (nord) et de Shan (Est) au Myanmar.

Selon la même source, le chef d’état-major du Myanmar, Min Aung Hlaing, et plusieurs généraux de hauts rangs ont commis un génocide contre les musulmans d’Arakan.

Cette demande coïncide avec l’émission du premier rapport de la mission à cet égard. Les responsables de l’ONU ont condamné fermement les violations des droits de l’Homme au Myanmar depuis le début de la campagne sanglante en août dernier, d’après l’Associated Press.

L’agence a ajouté que la mission a collecté minutieusement des centaines de témoignages et des documents ainsi que des captures satellitaires pour documenter son rapport publié aujourd’hui [lundi].

Le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU avait formé ladite mission six mois avant que des éléments armés ne s’attaquent à des positions sécuritaires à Arakan, conduisant à une répression qui a poussé des centaines de milliers de Rohingyas à chercher refuge au Bangladesh voisin.

Сommentaires:

Chargement ...