Les pays garants d’Astana assureront les réunions pour le Comité constitutionnel de Syrie

Le ministère turc des Affaires étrangères a fait savoir que les réunions pour la constitution d’un Comité constitutionnel pour la Syrie vont se poursuivre au niveau technique entre les pays garants du processus d’Astana, c’est-à-dire la Turquie, la Russie et l’Iran.

Dans un communiqué publié mardi, le ministère turc a indiqué les présidents des délégations des trois pays garants d’Astana se sont réunis les 10 et 11 septembre courant à Genève, avec le Représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura.

« Lors des réunions, des discussions ont eu lieu sur les modalités de création et de fonctionnement du Comité Constitutionnel qui sera une étape importante pour la recherche d’une solution politique à la crise syrienne », a d’abord déclaré le ministère turc.

« Dans ce sens, le consensus autour des listes proposées par le régime et les groupes d’opposition a été confirmé, et des discussions ont eu lieu sur la composition du troisième groupe qui participera au Comité Constitutionnel, les organisations de la société civile », poursuit le communiqué.

Enfin, Ankara termine en faisant savoir que les réunions techniques sur le Comité Constitutionnel se poursuivront entre les pays garants du processus d’Astana.

Сommentaires:

Chargement ...