Mercredi, lors d’une réunion générale du Sommet économique international de l’Est à Vladivostok, Vladimir Poutine a pris la parole et a répondu à une question sur le PAGC (soi-disant Accord nucléaire avec l’Iran).

Le présentateur du programme a demandé à Poutine s’il y aurait une menace pour les accords américains si Washington avait une initiative pour négocier avec l’Iran comme la Corée du Nord.

«Le fait est que PAGC était à l’origine le résultat d’un accord entre les Etats-Unis et l’Iran, et nous n’avons accompagné que les négociations», a poursuivi M. Poutine.

Il a ajouté que la Russie soutenait en fait le processus (négociations nucléaires irano-américaines) et les accords conclus.

Par conséquent, le changement d’approche est toujours inquiétant, mais cela ne signifie pas que rien ne doit être fait.

La Russie a toujours soutenu les négociations nucléaires.

Les autorités russes ont souligné à plusieurs reprises leur position sur le maintien de cet accord international depuis le mois de mai, lorsque Trump a annoncé le retrait des États-Unis.

Etiquette: ; ; ; ;