« Un corridor humanitaire sera mis en place dans la ville syrienne d’Idleb pour épargner les civils », a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

S’adressant lors d’une réunion du Forum germano-russe à Berlin, Lavrov a promis que toutes les mesures nécessaires seraient prises pour prévenir les pertes humaines parmi les civils dans cette région du nord-ouest de la Syrie.

« Quoi que nous fassions, nous allons essayer de garder à l’esprit les intérêts des civils dans cette région… un corridor humanitaire sera créé à Idleb, comme nous l’avons fait à Homs et dans la Ghouta orientale », a expliqué le chef de la diplomatie russe.

« Nous n’allons pas agir de la manière dont a procédé la coalition dirigée par les Américains à Mossoul ou à Raqqa quand il n’y avait pas de négociations sur un cessez-le-feu avec des groupes d’opposition locaux », a-t-il ajouté.

Lavrov a indiqué que des pourparlers étaient en cours entre des responsables turcs et russes sur la situation à Idleb, le dernier bastion de l’opposition en Syrie.

« Et la semaine prochaine, les deux présidents [Erdogan et Poutine] examineront la situation », a-t-il noté.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan et son homologue russe Vladimir Poutine devraient se rencontrer lundi à Sotchi, en Russie.

Etiquette: ; ; ;