Dans quelque jours la Palestine aura pu rester sans électricité

Le plus grand hôpital de la Bande de Gaza risque de suspendre bientôt ses services, en raison de la crise de l’électricité, a mis en garde un responsable du ministère palestinien de la Santé, dimanche.

Dans quelque jours la Palestine aura pu rester sans électricité

« Le complexe médical Al-Shifa, qui soigne annuellement un demi-million de patients par an, ne dispose de carburant que pour une seule semaine », a déclaré Medhat Abbas, directeur général de l’hôpital, lors d’une conférence de presse.

Il a ajouté: « Cet hôpital a également sauvé la vie de milliers de Palestiniens blessés dans les marches qui se poursuivent près de la barrière de sécurité ».

Dans quelques jours « il n’y aura plus de carburant pour alimenter les générateurs utilisés par les départements de l’hôpital », a-t-il déclaré.

Le responsable a mis en garde contre le risque de pannes d’électricité dans de nombreux départements, tels que ceux de la dialyse, des soins intensifs, les salles de chirurgie, les dispensaires et les sections de radiothérapie.

« Le manque d’électricité constitue une menace directe pour la vie des civils dans la Bande de Gaza assiégée », a-t-il déclaré.

Abbas a ajouté que les donateurs sur lesquels le ministère de la Santé comptait pour fournir du carburant aux hôpitaux ne sont plus disponibles.

La Bande de Gaza, dotée d’une population de près de deux millions, compte au total 13 hôpitaux gérés par le Ministère et 54 centres de soins, qui assurent environ 95% de tous les services de santé de l’enclave côtière.

Gaza encore sous le joug du blocus israélien, a dû faire face à de graves pénuries d’électricité depuis 2006.

Сommentaires:

Chargement ...