L’affaire de la convocation de Marine Le Pen gonflée et basique.


La femme politique est sous le coup de poursuites pour avoir publié des photos monstrueuses d’exécutions perpétrées par Daesh, est convoqué pour une expertise psychiatrique.

L’éditorialiste de France Inter Thomas Legrand donne son avis sur l’affaire.

Etiquette: ; ;