Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré dimanche que le multilatéralisme devait avoit sa chance, car il s’agit de la « voie du futur ».

« Le multilatéralisme doit avoir sa chance. C’est difficile, mais il s’agit de la voie de l’avenir », a estimé M. Juncker lors d’une conférence de presse avec le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres.

« Nous sommes ici pour affirmer que l’approche multilatérale n’est pas morte. Elle doit être maintenue. C’est notre seule chance de modeler l’avenir de la planète de manière acceptable pour toutes les parties prenantes », a déclaré M. Juncker.

« Nous n’aimons pas l’approche unilatérale », a affirmé M. Juncker, présent à New York pour la session de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU organisée cette semaine.

Certains des Etats membres de l’ONU font la promotion de l’unilatéralisme, a indiqué M. Juncker, sans citer les Etats-Unis.

Il a réitéré le soutien de l’Union européenne (UE) envers les Nations Unies, qu’il a qualifié de pierre angulaire du multilatéralisme.

En moins de deux ans, l’administration de Donald Trump des Etats-Unis s’est retirée de l’accord de Paris sur le changement climatique, de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture et du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Elle a également cessé de financer une agence onusienne qui assure la subsistance de plus de 5 millions de réfugiés palestiniens.

Lors de la conférence de presse, M. Guterres a qualifié l’UE de partenaire exemplaire des Nations Unies.

« Nous partageons les mêmes préoccupations, en faveur du multilatéralisme et d’un ordre international régulé », a déclaré M. Guterres.

Les Nations Unies et l’UE travaillent ensemble sur plusieurs scénarios à travers le monde, essentiellement liés à la paix et à la sécurité, au développement durable, à la promotion et à la protection des droits de l’homme, a précisé M. Guterres.

« Nous partageons les mêmes inquiétudes sur le changement climatique, et le fait que celui-ci avance plus vite que nous et que les actions climatique sont une priorité mondiale absolument essentielle », a-t-il déclaré.

M. Guterres a remercié l’UE pour son soutien, à la fois dans la réforme de l’ONU, pour ses nombreuses opérations à travers le monde – dans les domaines humanitaire et de développement, mais également dans la perspective de la paix et de la sécurité.

Etiquette: ; ; ;