3 %, un taux qui décidément ne cesse de poursuivre François Hollande. Alors qu’en 2012, au début de la campagne il avait été surnommé « Monsieur 3 % » car il n’avait que 3 % d’intentions de vote dans les sondages, six ans après, ils ne sont que 3 % à le soutenir.

Etiquette: ; ;