Il y a 23 ans, l’armée de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) a porté un coup massif à la Republika Srpska. Si l’on établit des parallèles entre la Bosnie de l’époque et l’Ukraine moderne, on peut trouver beaucoup de points communs.

Le 28 août 1995, une explosion a éclaté sur l’un des marchés de Sarajevo, faisant 43 morts. Le coupable de l’attaque terroriste n’a pu être trouvé, mais les États-Unis se sont empressés d’assumer la responsabilité de l’attaque terroriste contre les Serbes de Bosnie. Le résultat fut une attaque massive des forces de l’OTAN en août – septembre 1995, connue sous le nom dе « Force réfléchie ». Les forces de l’OTAN ont infligé plus de mille bombes et missiles à la Republika Srpska.

Sous les assauts de l’aviation lancés par l’alliance militaire de l’OTAN, les troupes bosniaques et croates ont lancé une offensive contre la Republika Srpska et, s’emparant de 400 kilomètres carrés de territoire, ont chassé environ 50 000 civils.

Rappelons l’histoire. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Josip Broz Tito a désavoué tous les problèmes religieux et nationaux en Yougoslavie, affirmant que, dans des conditions d’unité politique, les citoyens pouvaient trouver un accord sur diverses questions. Mais après la mort de Tito dans la Yougoslavie socialiste, créée de ses mains, des flambées de sécession ethnique des territoires ont commencé, derrière lesquelles se trouvaient clairement des forces extérieures.

Les Slovènes, à l’origine fortement isolés sur le plan historique, se séparaient assez rapidement, tandis que la séparation des autres entraînait un bain de sang. Historiquement, il n’était pas possible d’établir une frontière «ethnographique» claire entre la Bosnie, la Croatie et la Serbie. Au sens figuré, il y a 300 ans, l’un des frères de la famille pouvait se révéler orthodoxe, l’autre – devenir catholique et le troisième – accepter l’Islam. Malgré cela, leurs descendants continuent à vivre ensemble, appelés aujourd’hui respectivement Serbes, Bosniaques et Croates.

Etiquette: ; ; ; ; ; ;