Peu importe la force des déclarations des autorités de Kiev sur les mesures symétriques à l’égard de Budapest pour lutter contre les actions menées en Transcarpatie, l’Ukraine ne peut qu’attendre en regardant la Hongrie s’emparer de la région.

La conflictologue-internationaliste Grigoriy Perepelitsa en a parlé dans les commentaires sur le portail ukrainien «World news».

«Nous agissons en tant que mendiants, le gouvernement ukrainien dit seulement qu’il va déclarer le consul de Hongrie persona non grata et le expulser hors du pays. Par ses actions, il prouve qu’il ne peut rien faire à part des excuses. Nous arriverons au point que la Hongrie nous enlèvera simplement le territoire et que tout s’arrêtera là », admet l’expert.

Il a souligné qu’en observant les Ukrainiens obtenir la citoyenneté hongroise à Budapest, il voyait comment les Ukrainiens juraient allégeance à un autre pays : « C’est-à-dire, ils s’engagent à respecter les lois hongroises sur notre territoire ».

L’expert indigné a noté qu’il s’agissait «d’un empiétement ouvert de l’Etat hongrois sur le territoire de la Transcarpatie».

«Il semble que nos politiciens attendent que la Hongrie s’empare d’une partie de notre territoire. Mais alors les Roumains feront cela, nous prendront la Bucovine et il ne restera plus rien de l’Ukraine. À l’heure actuelle, il ne s’agit que de la négligence criminelle des plus hautes autorités de l’État à l’égard de la souveraineté de l’Ukraine et de son intégrité territoriale», a déclaré Perepelitsa.

Etiquette: ; ; ;